Skip to content

Analyse du 2nd tour des législatives 2024

Partager l'article :

analyse élections législatives 2024

L’analyse du 2nd tour des législatives 2024 donne lieu à l’émergence d’une nouvelle majorité, le nouveau front populaire. Surtout, et cela n’a été possible qu’avec le jeu des arrangements parlementaires, la majorité présidentielle sera le deuxième groupe à l’assemblée.

Ainsi contrairement à ce que nous avions pu écrire, le Rassemblement National ne sera pas le premier parti d’opposition.

Comme nous l’avions indiqué après l’analyse du 1er tour, il s’agira d’analyser les conséquences sur nos libertés. A la date à laquelle nous écrivons nous ne connaissons pas encore le nom du Premier Ministre.

L’instabilité d’un régime parlementaire après les législatives 2024 ?

Historiquement, la Vème république a cherché à répondre à l’instabilité ministérielle des III et IVème république. Dans ces régimes parlementaires, les majorités se faisaient et se défaisaient. Il n’y avait pas de discipline majoritaire ni de bipartisme. La vie politique était bien différente. Surtout, cela avait pour conséquence de provoquer des motions de censure régulières.

Ces motions de censure avaient pour effet de conduire le gouvernement à démissionner.

Il s’ensuivait des majorités instables, éphémères et incapables d’imposer une politique dans la durée.

C’est pourquoi on peut se demander si le NFP aura la capacité de gouverner. En effet, la majorité présidentielle pourrait par un jeu d’alliance, s’opposer à l’adoption de nouveaux textes. Surtout, l’utilisation de l’article 49 alinéa 3 pourrait être dangereux. En effet, le RN et la droite d’une manière générale pourrait par un jeu d’alliance faire tomber la nouvelle majorité.

Il s’ensuivrait la nomination d’un nouveau gouvernement afin de recueillir une nouvelle majorité. Ainsi, l’application du programme de NFP n’est pas si évidente. Des jeux d’alliance seront nécessaires.

Des élections législative 2024 entachées par le jeu des arrangements parlementaires

Nous avions évoqué ensemble la crise démocratique que rencontrait la Vème république. Pis encore, nous évoquions le concept de démocratie autoritaire qui avait marqué le premier quinquennat Macron.

Les arrangements parlementaires sont toutes les manœuvres mises en œuvre pour remporter des élections par un jeu politique. Ce jeu politique peut consister notamment par un désistement en faveur d’un autre candidat.

C’est ainsi que le NFP obtient 180 députés, la majorité présidentielle 163 et le RN obtient 143 députés.

On observe que c’est grâce au jeu des alliances que certains candidats ont pu obtenir un siège. Or, le jeu des alliances politiques portent atteinte au principe de la démocratie. Ce principe veut que le nombre l’emporte.

C’est ainsi qu’en ayant plus de voix que les autres partis, le RN arrive en 3ème position.

En procédant ainsi, les partis politiques envoient un message aux électeurs qui est le suivant : le pouvoir c’est nous !

En effet, le nombre ne parait plus suffisant alors qu’il est le postulat de la démocratie. Les hommes politiques s’arrangent entre eux et obtiennent des sièges. En réalité, le perdant sera toujours le citoyen qui se sera prêté au jeu démocratique.

Le sort des soignants suspendus sous le NFP ?

Lorsque l’on pense aux soignants suspendus on ne peut oublier avec quelle faiblesse, les députés LFI se sont pliés aux injonctions gouvernementales durant la crise sanitaire.

Pis encore, on ne peut oublier les mots de Mélanchon qui indiquait qu’il ferait appliquer l’obligation vaccinale de force si la loi le prévoyait. En réalité, son positionnement a toujours été ambigu. Surtout, alors que LFI aurait pu voter à plusieurs reprises l’abrogation de l’obligation vaccinale, ils le refusèrent par idéologie.

En conséquence, il ne faudra pas espérer qu’une initiative politique intervienne au sujet de l’indemnisation des soignants suspendus (Faites évaluer votre préjudice).

Le sort de nos libertés publiques sous le NFP ?

A priori le NFP sera pour un plus grand respect des libertés fondamentales et des droits de l’homme. Le caractère humaniste de la gauche historique appelle à une telle politique.

Cependant, les nombreuses ambiguïtés de l’extrême gauche avec le pouvoir Macroniste ne permet pas à ce jour d’en savoir plus. Surtout, l’extrémisme n’a pas de couleur politique. Il conviendra d’être attentif aux prochaines mesures.

A l’aune d’une audience contre le PASS JO, la position du prochain gouvernement sur le contrôle systématique de ses concitoyens sera une belle occasion de prendre la température.

Quoiqu’il en soit, les mesures liberticides, de droite comme de gauche, nous trouverons sur leur chemin pour rappeler qu’on ne badine pas avec nos libertés.

Ces articles pourraient vous intéresser...

Pass JO

Recours contre le Pass JO 2024

A l’occasion des JO 2024, l’Association de Défense des Libertés fondamentales a décidé de porter un recours contre
Lire la suite
illustration article IEF

Qu’est-ce que l’IEF (Instruction en famille) ?

L’instruction en famille (IEF) est une méthode alternative à l’enseignement dispensé dans les établissements scolaires publics ou privés. Il est régit par
Lire la suite

Laisser Passer Numérique JO 2024 est-il-illégal ?

Le laisser passer numérique JO 2024 est entaché d'illégalité dès lors qu'il viole frontalement plusieurs de nos libertés
Lire la suite